Droit à l’erreur: «On ne baisse pas le niveau de complexité, on l’organise»

Transparence

Droit à l’erreur: «On ne baisse pas le niveau de complexité, on l’organise»

Tous les mercredis, avant le Conseil des ministres, Le Macronomètre, l’observatoire des réformes du gouvernement lancé par la Fondation iFRAP, attribue une note aux réformes d’Emmanuel Macron. Cette semaine : 6 sur 10 pour le projet de loi sur le droit à l’erreur.

Transparence, voir d'autres réformes